Mes dernières lectures #1 : Excursions en Moyen-Orient

Et oui, il était grand temps que de nouvelles lectures viennent peupler cette section. Alors qui dit retour de l’automne dit également le retour de soirées pelotonnés dans nos couvertures un bon livre à la main (Ou avec son ordi et un bonne série… je tente de vous faire un article là-dessus au plus vite ! 😉 ). Le moment est donc venu pour moi de partager avec vous mes dernières lectures, et en 6 mois, de nombreux livres me sont passés entre les mains…

 

Mais commençons par cette série de 4 livres qui m’ont tous les quatre énormément plus ! Surtout la saga « Inch’Allah » qui s’est révélée être un de mes plus gros coups de coeur de cet été ! « Les désorientés » m’a également énormément plu mais n’était pas spécialement un coup de coeur !

Ces 4 livres nous ramènent tous au Moyen-Orient, à ses turbulences, à son histoire et à ses couleurs (et un peu de soleil ne nous ferait pas de mal avec la météo de ces derniers jours…)


1 ) La saga Inch’ Allah par Gilbert Sinoué :

La saga se compose de 3 livres :

  • Le souffle du jasmin ;
  • Le cri des pierres ;
  • Les 5 quartiers de la lune.

Résumé du Souffle du jasmin et du Cri des pierres (Intégrale 1)

1916-2001. Au coeur du Moyen-Orient, quatre familles -une égyptienne, une irakienne, une israélienne et une palestinienne – vont traverser les événements tragiques du XXe siècle, au cours duquel la puissance de certains États a asservi des pays et des communautés qui vivaient jusqu’alors dans la tolérance et la paix.
Personnages tout à la fois courageux, fragiles, dignes et engagés, ils refusent le naufrage que l’Occident leur impose. Génération après génération, tous tentent de préserver la part d’humanité qui les anime. Mais entre la guerre des Six-Jours et celle du Kippour, l’embrasement du Liban et l’Intifada, y a-t-il encore une place pour l’amour ? Une Syrienne aussi passionnée qu’insaisissable et un Égyptien, une Palestinienne prête à tous les combats et un Israélien, vont essayer de le prouver, comme un défi à la folie des hommes.

Résumé des 5 quartiers de la lune 

11 septembre 2001. Au lendemain des attentats du World Trade Center, le monde entier, tétanisée, retient son souffle. Mars 2003. C’est la guerre d’Irak. Une nouvelle ère s’ouvre sur un Moyen-Orient déjà blessé. L’heure de la mise à mort a sonné. Avram, Joumana, Menahem, Majda, Gamil, Samia, Jabril, Soliman, Rasha, Zyad, Ron, Thierry. Hommes, femmes, chrétiens, juifs, musulmans, autant de destins qui, du jour au lendemain, vont se retrouver fracassés. C’est à travers le regard de ces êtres de chair et de sang que nous assistons au démembrement d’un monde. Celui des Mille et une Nuits. Mais cette fois, ce sont les extrémismes qui déplacent les pions et deux visions de l’humanité qui s’affrontent : l’archaïsme islamiste et le mirage occidental. Y aura-t-il un vainqueur et un vaincu ? Ou ne restera-t-il que des cendres ?

Mon Avis :

Tout simplement un des mes coups de coeur, si pas LE coup de coeur de cet été ! J’ai même du mal à lui trouver des défauts.

Ce roman comme vous l’aurez compris nous place en plein Moyen-Orient dans une de ses périodes les plus mouvementées, son époque moderne. Comme tout bon roman-fleuve on y suit le destin de 4 familles, que rien ne lie (du moins au début 😉 ) et qui vont tenter de survivre et de gérer les changements que le monde leur impose.

Mêlant fiction (les personnages principaux ne sont pas réels) et réalité historique, l’immersion est complète . C’est simple une fois que j’ai commencé la série, je n’ai pas su m’arrêter. J’ai été plus touché par les familles palestiniennes et égyptiennes que par les deux autres. Je trouvais leurs conflits, leurs chutes et leurs tensions internes plus fortes que chez les autres.

Comme chaque chapitre est raconté par un personnage différent, avec son point de vue, ses propres conflits internes, le récit est réellement vivant et nourri ! Cependant les 100 premières pages sont vraiment dures à lire. Ce changement de narrateur constant, emmenant de pays en pays, avec des noms pas toujours évidents à retenir, font qu’il est assez dur de tout suivre. Je n’ai pas hésité à relire certains passages ou à noter quelques petits trucs sur papier.

Une fois habitués et familiers avec les personnages vous n’aurez aucun soucis à suivre et apprécier ce livre qui m’a fait sortir de mon canapé et m’a emmené bien loin !

J’ai cependant moins aimé la dernière partie, il manquait ce petit truc qui se trouve dans les deux parties précédentes et qui m’avait réellement transporté ! Pourtant la période qu’il couvre m’intéressait -au départ- bien plus. Certains de mes personnages préférés ne figuraient plus dans l’histoire (en même temps la saga couvre plus d’un siècle…) et je ne pouvais m’empêcher de les regretter…

Ma note : 4,5/5


2) Les désorientés

Résumé :

« Dans les Désorientés, je m’inspire très librement de ma propre jeunesse. je l’ai passée avec des amis qui croyaient en un monde meilleur. Et même si aucun des personnages de ce libre ne correspond à une personne réelle, aucun n’est entièrement imaginaire. J’ai puisé dans mes rêves, dans mes fantasmes, dans mes remords, autant que dans mes souvenirs

Les protagonistes du roman avait été inséparables dans leur jeunesse, puis ils s’étaient dispersés, brouillés, perdus de vue. Ils se retrouvent à l’occasion de la mort de l’un d’entre eux. Mais qu’ont encore en commun l’hôtelière libertine, l’entrepreneur qui a fait fortune, ou le moine qui s’est retiré du monde pour se consacrer à la méditation ?

Mon avis :

Ce livre m’a également beaucoup plu ! Se déroulant au Liban, il trace le parcours d’Adam qui après 25 ans retourne enfin au pays. Ne le reconnaissant au départ pas tellement il va le redécouvrir au fil des jours !

Le livre alterne entre le présent et l’histoire d’Adam, qu’il consigne dans son journal. C’est sa manière d’aborder et d’envisager le monde, il doit passer par l’écrit. Cette alternance est vraiment très intéressante car elle enrichit réellement l’histoire, fournissant point de vue, « flashbacks », et dilemmes essentiels pour s’attacher à Adam.

Tout au long du récit, on ne peut s’empêcher de se réjouir de cette fameuse réunion. Mais d’un autre côté, on l’appréhende également. Qu’ont encore en commun ces amis qui ne se sont plus vus depuis 25 ans ? Que va donner cette réunion des « Byzantins » ? Toutes ces questions créent une tension dans le récit. Est-ce finalement une si bonne idée ?

Je n’ai eu aucun mal à m’attacher aux personnages et à leurs destins. Il est clair que certains m’ont plus touchés, notamment Sémiramis. Son histoire m’a énormément touché et j’ai rapidement développé pour elle une grande empathie.

Le seul défaut du livre est peut-être sa lenteur et son style qui est parfois un peu lourd.

Plongé en apnée dans ce Liban troublé, on découvre ce petit pays page après page. C’est simple, tout au long de ses X pages, je n’étais plus dans mon petit 30 mètres carrés, au coeur de notre bonne grisaille belge… Mais j’étais avec Adam, sur ces vieilles routes au coeur du Liban.

Ma note : 4/5


Et vous ? Avez-vous lu un de ces livres ? L’article vous a plus ? Dîtes-le moi en commentaire.

cropped-life-is-a-journey-base-line1.jpg


Les résumés ne sont pas de moi, il s’agit des quatrièmes de couvertures. Je préfère les utiliser par gains de temps certes, mais aussi pour éviter de vous spoiler ou de diminuer votre plaisir de découvrir le livre ! 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s