Parce que tu n’es pas qu’un chiffre

Ça fait aujourd’hui plus ou moins un an et demi que j’ai commencé à bloguer. Enfin, avec assez peu de constance au début, je commence petit à petit à trouver mon rythme et mon équilibre (après 18 mois il était quand même temps Titi…). J’ai envie de partager avec vous un sentiment qui m’habite un peu depuis quelques semaines. Lorsque j’ai lancé le blog, c’était sur un coup de tête. J’en avais envie depuis longtemps mais c’était clairement un grand saut dans l’inconnu. Dans la foulée, j’ai créé mon compte Insta’. Et c’était parti. Sans le savoir, je venais d’embarquer pour une grande aventure.

Et les mois passent…

Au début, aucune pression. Je faisais ça pour moi, pour me marrer en quelque sorte. Mais très vite ce qui était un jeu est devenu plus que ça. On a envie de s’améliorer c’est normal.  On a envie d’être lu, de partager. Au bout de quelques mois, le blog n’était plus du tout un jeu. Et les chiffres arrivent…. Toujours, de plus en plus présents, on pense sans cesse à eux. On analyse tout, on réfléchit à tout. On veut en avoir plus, toujours plus. Et on se compare. Pourquoi lui a plus de vue quoi ? Comment ça se fait que j’ai moins de commentaires ou de partages ?

Cher lecteur, si tu es un jeune blogueur ou que tu veux te lancer, SURTOUT ne te compare pas aux autres. 

Parce que l’on est tous différents, avec des idées différentes et que tu compares pas des pommes et des poires, si ? Après la comparaison, si elle est positive peut clairement t’aider. Si à la place de te dire « Pourquoi j’ai moins de vue que lui ? » tu te dis « Comment il fait pour en avoir autant ? », tu peux aller plus loin et même mettre en place des réponses à tes questions et donc t’améliorer.

Mais il y a quelque chose de malsain avec ces chiffres, et les réseaux sociaux. On a tendance à réduire les gens par rapport à ça. Je ne compte plus les réflexions du type, « tu es blogueur mais tu n’as que X abonnés sur Instagram ? », « Tu as combien d’abonnés sur ton blog ? », « Combien de vue par jour ? Semaine ? Mois ? » Et très vite, on a l’impression qu’il n’y a que ça qui compte. Que peut importe ce que je peux écrire sur le blog, la question du chiffre sera toujours présente.

Mais tu es plus qu’un chiffre

Alors aujourd’hui je suis

  • 210 likes sur ma page Facebook
  • 1200 amis sur cette même plateforme
  • 780 abonnés sur Insta (#teamdesgenssympas)
  • 12 000 visiteurs sur mon compte Pinterest

Et alors ? On s’en fout non ? Le nombre de gens qui me suivent ne me définit pas. Qu’on ne se trompe pas, ça me fait extrêmement plaisir de voir que vous êtes de plus en plus nombreux ici ou sur Insta. C’est hyper motivant et positif, ça me donne envie de m’améliorer, de continuer à vous proposer du chouette contenu.

Mais j’ai mis du temps à me libérer de cette course aux followers. Cette course absolue au chiffre, à toujours plus. Alors c’est clair qu’on se rapproche des 1000 abonnés sur Insta, et que si on franchit ce palier ça me fera hyper plaisir. Parce que c’est plus qu’un chiffre, c’est le fait que j’ai réussi à rassembler 1000 personnes autour de mon projet ou de ce que je partage.

Alors si jamais tu as du mal avec cette course aux chiffres, sache que tu es bien plus que ça. Tu es une personne, entière, spéciale parce que tu es unique. Tu n’es pas défini par ton nombre de likes, d’abonnés ou que sais-je ! Ta définition n’est écrite que par toi et personne d’autre. Et ça ne changera jamais.

Peu importe que tu sois blogueur, photographe ou même juste un utilisateur « ordinaire », il faut savoir que les réseaux sociaux et surtout Instagram ne sont pas toujours si réel. Que tu aies 150 abonnés, 45K ou 800, ça n’impacte pas la qualité du travail que tu fais ou ce que tu partages.

Du coup reste qui tu es, essaye de pas trop faire attention à ces chiffres. Trace ta route et dépasse toi, c’est à ce moment là que tu deviendras extraordinaire. Au final tu peux avoir autant d’abonnés que tu veux, la seule opinion que tu dois challenger, la seule approbation qui compte et le seul soutien dont tu as besoin, c’est le tiens. Si tu es en accord avec toi même, avec ce que tu partages, ce que tu véhicules, tu seras la meilleure version possible de toi et c’est peut-être ça le plus important finalement non ?


baseline - quote - positivity

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s