Ma PAL de l’été

Bonjour à tous !

Si l’été est déjà entamé depuis un petit temps, il nous reste tout de même quelques semaines pour profiter de sa chaleur et de son rythme ralenti. Si mon rythme de lecture est constant toute l’année, de récents achats (au grand dam de mon portefeuille) me poussent à vous présenter ma pile à lire. Tous ces volumes vont m’accompagner pendant ces prochaines semaines et si cela peut vous donner un petit coup d’inspiration, ou vous permettre de découvrir certains titre, cela n’en est que meilleur.

Cette pile à lire n’est absolument pas exhaustive et reste bien évidement ouverte à mes envies ou à mon rythme mais je ne peux que constater mon désir de m’attaquer à plus de classiques qu’avant ! Si je garde certains titres à l’ambiance particulière pour l’automne (Wuthering Heights, notamment) certains me font de l’oeil depuis longtemps !
Bref, j’espère que cela vous plaira ou inspirera,
Prenez soin de vous

Little Fires Everywhere de Celeste Ng

A Shaker Heights, banlieue riche et tranquille de Cleveland, tout est soigneusement planifié pour le bonheur des résidents. Rien ne dépasse, rien ne déborde, à l’image de l’existence parfaitement réglée d’Elena Richardson, femme au foyer exemplaire.
Lorsque Mia Warren, une mère célibataire et bohème, vient s’installer dans cette bulle idyllique avec sa fille Pearl, les relations avec la famille Richardson sont d’abord chaleureuses. Mais peu à peu, leur présence met en péril l’entente qui règne entre les voisins. Et la tension monte dangereusement à Shaker Heights

Circe de Madeline Miller

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don : la sorcellerie, les poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent. 
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse…. 

Mais cette existence de femme indépendante et dangereuse inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer.

Eleanore Olifant is completely fine de Geil Honeyman

Eleanor Oliphant est un peu spéciale.
Dotée d’une culture générale supérieure à la moyenne, peu soucieuse des bonnes manières et du vernis social, elle dit les choses telles qu’elle les pense, sans fard, sans ambages.
Fidèle à sa devise « Mieux vaut être seule que mal accompagnée », Eleanor évite ses semblables et préfère passer ses samedis soir en compagnie d’une bouteille de vodka.
Rien ne manque à sa vie minutieusement réglée et rythmée par ses conversations téléphoniques hebdomadaires avec « maman ».
Mais tout change le jour où elle s’éprend du chanteur d’un groupe de rock à la mode.
Décidée à conquérir l’objet de son désir, Eleanor se lance dans un véritable marathon de transformations. Sur son chemin, elle croise aussi Raymond, un collègue qui sous des airs négligés, va lui faire repousser ses limites.
Car en naviguant sur les eaux tumultueuses de son obsession amoureuse et de sa relation à distance avec « maman », Eleanor découvre que, parfois, même une entité autosuffisante a besoin d’un ami…

If I had your face de Frances Cha

Ce roman traite de la question de la beauté, du mythe qui l’entoure et de sa place omniprésente dans la société sud-coréenne. On y retrouve quatre femmes qui tentent de trouver une place dans cette société qui ne les considère qu’en fonction de cette beauté. De plus le roman dresse un portrait sans fard sur la condition même de la femme sud-coréenne, sur son rôle et ses barrières. Hâte de le découvrir.

To the light house de Virginia Woolf

Une soirée d’été sur une île au large de l’Écosse. Pôle de convergence des regards et des pensées, Mrs Ramsay exerce sur famille et amis un pouvoir de séduction quasi irrésistible. Un enfant rêve d’aller au Phare. L’expédition aura lieu un beau matin d’été, dix ans plus tard. Entretemps, mort et violence envahissent l’espace du récit. Au bouleversement de la famille Ramsay répond le chaos de la Première Guerre mondiale. La paix revenue, il ne reste plus aux survivants désemparés, désunis, qu’à reconstruire sur les ruines.

A room of one’s own de Viriginia Woolf

Une chambre à soi rassemble une série de conférences sur le thème de la fiction et des femmes que Virginia Woolf prononça en 1928 à l’université de Cambridge. Ce vaste sujet a donné naissance à une tout autre question, celle du lieu et de l’argent, qui donne son titre à l’essai : « Une femme doit avoir de l’argent et une chambre à elle si elle veut écrire de la fiction. » A la manière d’un roman, et s’appuyant sur l’histoire littéraire, Virginia Woolf retrace ainsi le cheminement qui l’a conduite vers cette célèbre thèse, qui reste incontournable de nos jours.

A tale of two cities de Charles Dickens

Le Conte de deux cités, de son titre original A Tale of two Cities, est le second roman historique de Charles Dickens, rédigé en 1859. Le récit commence en 1775, alors que Jarvis Lorry, employé de la banque Tellsone de Londres, se rend à Paris pour ramener en Angleterre le docteur Alexandre Manette, ancien prisonnier, mystérieusement embastillé durant dix-huit années, et dont la fille Lucie même ignore la survie et la libération…
Sur fond de Révolution, de la boutique du marchand de vin Defarge du faubourg Saint-Antoine à la prise de la Bastille, de la résidence des Manette dans le quartier londonien de Soho à la Cour criminelle d’Old Bailey, le lecteur assistera aux complots, aux vengeances, aux procès, reflets de la vie des capitales française et anglaise en ces années de trouble.

Un parfum de rose et d’oubli de Martha Hall Kelly

À l été 1914, l’Europe est au seuil de la guerre tandis que la monarchie russe vacille chaque jour un peu plus. En ces temps troublés où le destin de chacun est plus que jamais incertain, trois femmes hors du commun verront leurs vies se mêler pour le meilleur et le pire… Sofya, l’aristocrate russe, perdra sa fortune et son pays mais se battra sans relâche pour ce qu elle a de plus précieux : son fils. Eliza, la mondaine américaine, tremblera pour ses amis russes et cette guerre qui se rapproche chaque jour un peu plus. Quant à Varinka, la jeune paysanne russe, presque une enfant, ses choix la feront basculer malgré elle au coeur d un combat perdu d avance…


Et voilà, ma petite liste touche à sa fin, j’espère qu’elle vous aura plu ! Et vous ? Qu’avez-vous lu récemment ? Une chouette découverte à partager ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s